https://www.trobadescamus.com/wp-content/uploads/2020/08/Abdo-Shanan-320x320.jpg

Abdo Shanan


Le I Premi Mediterrani Albert Camus Incipiens soutient des projets de réflexion journalistique en accord avec les idéaux journalistiques d’Albert Camus.

C’est pourquoi le jury composé de Mustapha Benfodil, Sophie Dufau et Juan Valbuena, réuni le 29 septembre 2020, a décidé de décerner ce prix de cette première édition à Abdo Shanan et à son projet A Little Louder. La qualité et la force de son écriture photographique ont été saluées par le jury ainsi que son désir de raconter une réalité qui, bien que centrée sur l’Algérie, concerne toute l’histoire des révoltes en Méditerranée. A Little Louder cherche à rendre visible la façon dont l’espace de liberté, dans le contexte politique et sanitaire de l’Algérie, se restreint de jour en jour. Il témoignage également des luttes invisibles pour la dignité humaine et de l’héroïsme quotidien des femmes et des hommes.

S’inscrivant dans l’esprit d’Albert Camus, ce projet s’empare d’une question d’actualité qui interroge en même temps l’utilisation et le pouvoir de l’information dans une démocratie. «La démocratie n’est pas la loi de la majorité mais la protection de la minorité.» Le projet d’Abdo Shanan répond à ce postulat camusien de manière contemporaine et peu spectaculaire, en regardant de près les femmes et les hommes de l’Algérie d’aujourd’hui.

Un projet nécessaire, à l’heure où la planète entière est secouée par un virus, qui sert à ne pas oublier que nous devons continuer à nous rebeller même si tout nous invite à la reddition. Si le journalisme devient celui du citoyen, le contre-pouvoir devrait l’être aussi.


Abdo Shanan est né en 1982 à Oran, en Algérie, d’un père soudanais et d’une mère algérienne. Abdo a étudié l’ingénierie des télécommunications à l’Université de Syrte, en Libye, jusqu’en 2006. En 2012, il a effectué un stage chez Magnum Photos Paris, ce qui lui a permis de revoir sa démarche photographique et de réaliser son premier reportage pour le magazine “Rukh”. Ses photographies ont été publiées par de nombreux magazines imprimés et en ligne ainsi que par des journaux. En 2015, il a été nominé pour le Fonds d’urgence de la Fondation Magnum et en 2016, sa série “Diary: Exile” a été sélectionnée par le Fotofest d’Addis-Abeba. En 2019, il a remporté le Prix CAP (photographie africaine contemporaine) pour son projet en cours “Dry”. La même année, il a été sélectionné pour la Masterclass Joop Swart par World Press Photo.

+ INFO: https://www.abdoshanan.com/

https://www.instagram.com/abdo.shanan/