https://www.trobadescamus.com/wp-content/uploads/2020/01/ANNA_CABALLE-320x320.jpg

©Foto: Manuel Outumuro

Anna Caballé Masforroll


Hospitalet de Llobregat, Espagne,1954

Écrivaine, professeure et critique littéraire, elle a obtenu son doctorat à l’université de Barcelone avec La literatura autobiógrafica en España (1939-1975), matière dont elle continue à être spécialiste. Professeure de littérature espagnole dans cette université depuis 1987, elle a été éditrice de la revue Memoria, Revista de Estudios Biográficos entre 1996 et 2007 et professeure invitée des universités Wszechnica Polska (Varsovie), University of Virginia (États-Unis) et Pontificia Universidade do Rio Grande do Sul (PUCRS, Brésil). Elle a occupé la chaire Tinker à l’université de Chicago (2016). Elle collabore régulièrement avec le supplément Babelia/El País et le faisait auparavant avec l’ABC Cultural. Elle préside, depuis 2017, l’association du genre et de la culture classiques et modernes.

Elle a édité et dirigé la collection en quatre volumes intitulée La vida escrita por las mujeres (2003), et également publié des ouvrages tels que Francisco Umbral. El frío de una vida (2004), Cinco conversaciones con Carlos Castilla del Pino (2005), Breve historia de la misoginia (2005), El bolso de Ana Karenina (2008), Carmen Laforet. Una mujer en fuga, en collaboration avec Israel Rolón (2010) et El feminismo en España (2013). Elle a gagné le prix Manuel Alvar d’études humanistes 2015 pour son essai sur l’histoire de l’écriture des journaux intimes en Espagne intitulé Pasé la mañana escribiendo. Poéticas del diarismo español et le Prix national d’histoire de l’Espagne 2019 pour son oeuvre Concepción Arenal. La caminante y su sombra.