https://www.trobadescamus.com/wp-content/uploads/2020/01/Luis_Garcia_Montero-320x320.jpg

Luis García Montero


Grenade, Espagne, 1958

Directeur de l’Institut Cervantes, il est professeur de littérature espagnole à l’université et l’auteur de nombreux recueils de poésie, de romans et d’essais pour lesquels il s’est vu décerner les prix suivants : Federico García Lorca de l’université de Grenade, Adonáis, Loewe, Prix national de poésie, Prix national de la critique, Andalucía de la critique, Poetas del Mundo latino et Ramón López Velarde. Titulaire de la médaille d’or d’Andalousie, il a été nommé citoyen d’honneur de cette communauté autonome. Il est, en outre, professeur honoraire de l’université de Mar del Plata.

Parmi ses œuvres, qui mêlent la thématique amoureuse et l’engagement civique et politique, figurent des titres tels que El jardín extranjero (1989), Las flores del frío (1991), Habitaciones separadas (1994), Completamente viernes (1998), La intimidad de la serpiente (2003), Vista cansada (2008), en poésie ; Poesía, cuartel de invierno (1987), ¿Por qué no es útil la literatura? avec Antonio Muñoz Molina (1993), Aguas territoriales (1996), Gigante y extraño. Las rimas de Gustavo Adolfo Bécquer (2001), Los dueños del vacío (2006) ou Inquietudes bárbaras (2008), en ce qui concerne les essais. Il est également responsable d’éditions critiques de García Lorca, Alberti, Luis Rosales et Carlos Barral. En tant que narrateur, il a publié des titres tels que Mañana no será lo que Dios quiera (2009), No me cuentes tu vida (2012) ou Alguien dice tu nombre (2014). En outre, il collabore assidûment avec la presse, et plusieurs recueils de ses articles ont été publiés sous les titres suivants : Almanaque del fabulador (2003) et Una forma de resistencia (2012).