III Premi Mediterrani
Albert Camus 2022


Le Premi Mediterrani Albert Camus est décerné tous les deux ans entre chacune des éditions des Trobades (les années paires) pour rendre hommage à un créateur dont l’œuvre dévoile les défis méditerranéens et contemporains, en reconnaissant le parcours personnel et l’œuvre d’un créateur ou penseur contemporain témoin et acteur de son temps comme le fut Albert Camus.

Les objectifs du prix sont de :

1 | Placer au premier plan de l’actualité, la culture et ses créateurs, en tant qu’intervenants nécessaires dans la construction d’un avenir prospère et apaisé pour tous.

2 | Mettre en valeur l’actualité de la pensée d’Albert Camus et sa cohérence avec son parcours personnel.

3 | Projeter l’héritage d’Albert Camus en tant qu’écrivain et penseur sur d’autres disciplines artistiques, en explorant leurs points d’intersection et en ouvrant des portes entre chacune d’elles.

4 | Faire rayonner Sant Lluís et l’île de Minorque en tant que port d’accueil des idées d’un débat critique à la pertinence internationale.

Pour y parvenir, le Premi Mediterrani Albert Camus vise à distinguer un penseur ou créateur (toutes disciplines artistiques confondues) pour l’ensemble de son parcours, en considérant la pertinence de son œuvre et de sa personne pour les sociétés méditerranéennes contemporaines.

Le Premi Mediterrani Albert Camus est un prix unique, il n’est décerné qu’à une seule personne dont l’oeuvre peut appartenir aux disciplines suivantes :

Pensée | Littérature | Journalisme | Arts plastiques | Arts visuels | Musique

Les membres du jury


https://www.trobadescamus.com/wp-content/uploads/2022/03/Judit_Carrera.jpg
Judit Carrera

Judit

Carrera

Barcelone (Espagne), 1974. Elle est directrice du Centre de Culture Contemporaine de Barcelone (CCCB). Auparavant, au sein même du CCCB, elle était responsable du pôle Débats et Éducation, ainsi que du Prix Européen de l’Espace Public Urbain.
https://www.trobadescamus.com/wp-content/uploads/2022/03/Ahmed-Ghazali.jpg
Ahmed Ghazali

Ahmed

Ghazali

Casablanca (Maroc), 1964. Dramaturge d’origine marocaine. Il a vécu à Casablanca, à Paris et à Montréal avant de s’installer à Barcelone.
https://www.trobadescamus.com/wp-content/uploads/2022/03/Laura-fernandez.jpg
Laura Fernández

Laura

Fernández

Terrassa (Espagne), 1981. Écrivaine, journaliste et critique littéraire ayant une longue carrière dans la presse écrite.
https://www.trobadescamus.com/wp-content/uploads/2019/01/Anne-Prouteau.jpg

Anne

Prouteau

Lorient (France), 1965. Maître de conférences en Littérature Française à l’Université Catholique de l’Ouest à Angers et actuellement présidente de la Société des Études Camusiennes, elle participe au rayonnement de l’œuvre de l’écrivain.
https://www.trobadescamus.com/wp-content/uploads/2022/04/elia_suleiman.jpg

Elia

Suleiman

(Nazareth, Palestine, 1960) est un acteur et un cinéaste palestinien ayant une grande expérience dans la réalisation et dans l’écriture de scénarios. Souvent comparé aux cinéastes Jacques Tati et Buster Keaton, Elia Suleiman traite aussi bien le burlesque que le sérieux avec un sens poétique similaire.

Finalistes du III Premi Mediterrani
Albert Camus

Arts plastiques

Jane Alexander (Afrique du Sud, 1959). Ses sculptures, installations et photomontages explorent la conscience de l’injustice et de l’irrationalité humaines, ainsi que des aspects de la vie sud-africaine quotidienne. Son œuvre est essentiellement narrative et invite le spectateur à observer et à réfléchir aux relations entre les protagonistes, les objets et les espaces.


Arts visuels

Susan Meiselas (États-Unis, 1948). Photographe membre de l’agence Magnum depuis 1980, elle est connue pour avoir travaillé sur un large éventail de questions relatives aux droits de l’homme et à la justice sociale. Tout au long de son travail, elle n’a pas cessé de soulever la question de la relation entre le photographe et le sujet, ainsi que celle de la relation des images avec la mémoire et l’histoire, cherchant toujours de nouvelles façons interdisciplinaires et collaboratives pour faire évoluer la narration documentaire.


Littérature

Erri De Luca (Italie, 1950). Romancier, journaliste, poète et traducteur de l’hébreu ancien et du yiddish. Ses livres ont été traduits en 23 langues et il est considéré comme l’une des références de la littérature italienne contemporaine.

Mathias Enard (France, 1972). Écrivain et traducteur. Après des études d’arabe et de persan et de longs séjours au Moyen-Orient, Mathias Enard s’installe en 2000 à Barcelone. Il est l’auteur de nombreux romans et a obtenu plusieurs Grand Prix dont le Prix Goncourt 2015.


Musique        

Maria del Mar Bonet (Espagne, 1947). Chanteuse et compositrice en langue catalane, avec une longue carrière de recherche sur les musiques populaires des îles Baléares, de la Catalogne et de tout le bassin méditerranéen, elle a reçu un grand nombre de prix tout au long de sa carrière professionnelle.


Pensée

Judith Butler (États-Unis, 1956). Professeure universitaire, militante de premier plan et l’une des philosophes les plus renommées au monde pour ses contributions au féminisme, à la défense des droits de l’homme et des LGBT+ et à la pensée politique.


Journalisme

Ghania Mouffok (Algérie). Journaliste et essayiste indépendant, elle vit et travaille en Algérie. Elle a collaboré avec plusieurs journaux, radios et télévisions. Elle est connue pour avoir mis sa profession de journaliste et ses engagements personnels au service des droits de l’homme, des libertés et du féminisme.